Menu

attaque devant la mosquĂ©e de Finsbury Park, l’antiterrorisme saisi



« Attaque terroriste potentielle ». Une camionnette blanche a foncé sur un groupe de piétons devant une mosquée près de Finsbury Park, à Londres, peu après minuit dans la nuit de ce dimanche 18 juin. L’attaque, qualifiée dans un premier temps de « terrible incident » par la Première ministre, Theresa May, puis de possible acte terroriste, a fait un mort et 10 blessés, d’après la police qui a arrêté le conducteur présumé : un homme de 48 ans, emmené à l’hôpital, dont on ignore pour le moment l’identité.

En plein mois du ramadan, les victimes quittaient la mosquĂ©e après la rupture du jeĂ»ne. InterrogĂ© par la BBC, un tĂ©moin de l’attaque a expliquĂ© avoir lui-mĂŞme tentĂ© d’arrĂŞter le conducteur. « Quand le gars est sorti de sa camionnette, il voulait s’échapper, s’enfuir, il disait : ‘je veux tuer des musulmans’. Je l’ai frappĂ© au niveau de l’estomac et moi et d’autres gars, nous l’avons maintenu au sol jusqu’à ce qu’il ne puisse plus bouger », a dĂ©clarĂ© le tĂ©moin.

« Toutes les victimes faisaient partie de la communautĂ© musulmane », a indiquĂ© un responsable de l’anti-terrorisme, Neil Basu, lors d’un point presse, en prĂ©cisant que la police devait encore Ă©tablir si le dĂ©cès d’un homme sur place Ă©tait ou non liĂ© Ă  l’attaque. Selon Miqdaad Versi, assistant secrĂ©taire gĂ©nĂ©ral du conseil musulman de Grande-Bretagne (Muslim Council of Britain), la camionnette a en effet « dĂ©libĂ©rĂ©ment foncĂ© sur un groupe qui aidait une personne qui s’Ă©tait trouvĂ©e mal et qui Ă©tait tombĂ©e Ă  terre ». Le conseil musulman britannique dĂ©nonce « un acte islamophobe violent » et appelle Ă  la mise en place de nouvelles mesures de sĂ©curitĂ© Ă  l’extĂ©rieur des mosquĂ©es.

« Nous devons tous continuer à rester ensemble »

Des policiers supplĂ©mentaires ont Ă©tĂ© dĂ©ployĂ©s pour rassurer les communautĂ©s, a quant Ă  lui assurĂ© le maire de Londres, Sadiq Khan, demandant Ă  la population de garder le « calme » face Ă  cette « horrible attaque terroriste ». « Nous ne connaissons pas encore les dĂ©tails complets », a-t-il poursuivi, mais « cela semble ĂŞtre une attaque sur une communautĂ© particulière, comme les terribles attaques Ă  Manchester, Westminster et London Bridge. C’est une agression sur toutes nos valeurs communes de tolĂ©rance, de libertĂ© et de respect ».

La ministre de l’IntĂ©rieur, Amber Rudd, a elle aussi appelĂ© Ă  l’unitĂ©. « Nous devons tous continuer Ă  rester ensemble, rĂ©solus, contre tous ceux qui tentent de nous diviser et de rĂ©pandre la haine et la peur », a-t-elle dĂ©clarĂ©. Saisie, la police antiterroriste britannique a annoncĂ© l’ouverture d’une enquĂŞte. Une rĂ©union de crise prĂ©sidĂ©e par la Première ministre britannique doit Ă©galement se tenir.

Finsbury Park a longtemps Ă©tĂ© connu comme un repère d’islamistes radicaux, en raison notamment des prĂŞches ultraviolents qu’y tenait, dans les annĂ©es 1990/2000, Abou Hamza el-Masri, dit « l’homme au crochet », prĂ©dicateur d’origine Ă©gyptienne, borgne et amputĂ© des deux avant-bras, arrĂŞtĂ© en 2004 et condamnĂ© Ă  la prison Ă  vie aux Etats-Unis oĂą il a Ă©tĂ© extradĂ© après avoir Ă©tĂ© reconnu coupable de liens avec des organisations terroristes.

L’attaque de ce dimanche intervient après la série d’attentats islamistes qui ont touché le Royaume-Uni ces dernières semaines : le 22 mars et le 3 juin à Londres et le 22 mai à Manchester.

Source

Partagez cette info