Menu

Attaque Har Adar: « la maison du terroriste sera détruite » (Netanyahou)



Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou a annoncé mardi matin que la maison de l’auteur de l’attaque de Har Adar, en Cisjordanie, qui coûté la vie à trois Israéliens, sera prochainement détruite, au début de la réunion du cabinet ministériel.

« Voici une matinée difficile, avec trois Israéliens qui ont été assassinés par un malfaiteur. Nous enquêtons toujours sur cet incident et ses implications », a-t-il déclaré

« Nous pouvons maintenant l’annoncer : la maison du terroriste sera dĂ©truite, l’armĂ©e a dĂ©jĂ  bouclĂ© le village, et tous les permis de travail des membres de sa famille Ă©largie seront retirĂ©s », a-t-il ajoutĂ©.

« Cette attaque meurtrière est le rĂ©sultat d’une incitation Ă  la haine systĂ©matique de l’AutoritĂ© palestinienne et d’autres, et j’attends maintenant qu’Abou Mazen (Mahmoud Abbas) condamne l’attaque et qu’il n’essaie pas de la justifier », a-t-il encore dit.

« Les forces de sĂ©curitĂ© continueront d’agir contre l’incitation Ă  la haine et le terrorisme, comme elles le font tous les jours ».

Le ministre de la DĂ©fense, Avigdor Liberman, a accusĂ© l’AutoritĂ© palestinienne d’ĂŞtre responsable de l’attaque et l’a comparĂ© au terrorisme islamique qui frappe le monde entier.

« L’AutoritĂ© palestinienne continue d’inciter au meurtre des Juifs et de glorifier les meurtriers », a-t-il dĂ©clarĂ© dans un communiquĂ©. Selon lui, « l’atmosphère d’incitation dans les mĂ©dias et les rĂ©seaux sociaux conduise Ă  des attaques terroristes contre des citoyens de l’État d’IsraĂ«l.

« Il n’y a pas de diffĂ©rence entre le terrorisme palestinien, qui est instrumentalisĂ©, et le terrorisme islamique radicale qui mène des attaques en Europe et dans d’autres endroits du monde. Avant de parler d’une quelconque nĂ©gociation, le monde doit exiger de l’AutoritĂ© palestinienne qu’il cesse d’inciter Ă  la haine et de souffler sur les flammes de la terreur ».

Le ministre de la sĂ©curitĂ© intĂ©rieure Gilad Erdan a dĂ©clarĂ© sur les lieux de l’attaque de Har Adar que « le procesus d’attribution des permis sera rĂ©examinĂ©, car Ă  l’ère du terrorisme basĂ© sur l’idĂ©ologie et l’incitation sur lesrĂ©seaux sociaux, il n’est pas toujours possible de savoir oĂą aura lieu la prochaine attaque ».

Ardan a félicité les agents de la police des frontières qui, « dans une opération rapide et déterminée, ont empêché une attaque beaucoup plus grave ».

« Pas de négociations avec des assassins »

La vice-ministre israĂ©lienne des Affaires Ă©trangères, Tzipi Hotovely, a elle aussi condamnĂ© l’attaque, estimant qu’elle Ă©tait le « cadeau de bienvenue » destinĂ© Ă  l’Ă©missaire amĂ©ricain Jason Greenblatt qui est arrivĂ© en IsraĂ«l lundi.

« Il n’aura pas de nĂ©gociations avec des assassins », a-t-elle ajoutĂ©.

MENAHEM KAHANA (AFP/Archives)

Le nouveau chef du Parti travailliste, Avi Gabbay, a dĂ©clarĂ© que l’attaque Ă©tait un « coup sĂ©rieux » portĂ© aux efforts de coexistence.

« Har Adar est une communauté qui, au cours des années, a défendu une relation de coexistence Juifs et Arabes », a-t-il tweeté.

« Cette attaque est également un coup grave porté à la confiance entre les communautés et les résidents qui y vivent », a-t-il ajouté

L’ancien chef du parti travailliste, Yitzkhak Herzog, a Ă©galement rĂ©agi sur Tweeter Ă  l’attaque et prĂ©sentĂ© ses condolĂ©ances aux familles des victimes.

« C’est un matin très difficile et très triste avec cette attaque brutale qui nous frappe pendant la pĂ©riode festive de Tishrei », a-t-il Ă©crit.

Le président israélien Reuven Rivlin a lui présenté ses condoléances aux familles des victimes.

« Notre cœur est avec les familles, et nous souhaitons un prompt rétablissement au blessé », a-t-il déclaré.

« Nous continuerons Ă  traquer le terrorisme et mènerons autant d’opĂ©rations qu’il le faut pour y parvenir », a-t-il ajoutĂ©.

« Israël responsable »

Munir al-Jarab, un porte-parole du mouvement Fatah, a rĂ©agi Ă  l’attaque, affirmant qu' »IsraĂ«l est le seul responsable des rĂ©ponses palestiniennes aux crimes de l’occupation ».

« Si IsraĂ«l continue ses agressions contre le peuple palestinien, il doit s’attendre Ă  ce que la violence se poursuive, car les attaques quotidiennes contre notre peuple sont Ă  l’origine de cette violence », a-t-il ajoutĂ©.

Le mouvement terroriste Hamas a lui saluĂ© l’attaque terroriste dans un communiquĂ©, estimant qu’il s’agissait d’un « nouvel Ă©pisode dans l’Intifada d’Al-Qods », faisant allusion Ă  la vague de violence qui avait suivi la dĂ©cision d’IsraĂ«l d’installer des portiques de sĂ©curitĂ© Ă  l’entrĂ©e du site du Mont du Temple Ă  JĂ©rusalem, suite Ă  une attaque qui avait coĂ»tĂ© la vie Ă  deux policier israĂ©liens.

« JĂ©rusalem a une nouvelle fois prouvĂ© qu’elle est au cĹ“ur du conflit avec l’occupation, et qu’il n’y a aucun moyen de la sortir de l’Ă©quation du conflit », a ajoutĂ© l’organisation islamiste.

Pour le Hamas, l’attaque est un « acte de vengeance pour les crimes de l’occupant contre notre peuple et les violations israĂ©liennes » sur le Mont du Temple.

De son cĂ´tĂ©, le Djhad islamique, autre grand ennemi d’IsraĂ«l, a Ă©galement louĂ© un acte « hĂ©roĂŻque » en invoquant la dĂ©fense du Mont du Temple.

Source

Partagez cette info