Menu

Ces femmes victimes d’attaque à l’acide ont défilé pour la bonne cause



« Mon engagement est un hommage aux personnes qui ont vécu des actes de violence aussi terribles », a expliqué Bibi Russell au site Refinery29. « Je veux les voir être respectées, avoir des droits égaux et être inclues dans la société. Je veux avant tout que leur dignité humaine soit restaurée […] J’ai vu leur éclat et leur beauté, je veux les montrer au monde ».

Le vitriolage, un geste patriarcal et sexiste

Pour Sonali, 15 ans, la plus jeune des survivantes, ce défilé « pourrait donner envie à certains de s’investir dans le traitement des victimes » du vitriolage. Cette pratique barbare et sexiste pratiquée dans de nombreux pays tels que l’Afghanistan, l’Inde, la Colombie, le Pakistan ou encore le Bangladesh, plonge les femmes dans une brutale exclusion de la société. Selon Jah Shah, directeur d’Acid Survivors Trust International (ASTI) cité par Libé, « ces sociétés sont souvent encore très patriarcales, les attaques sont en majorité perpétrées par des hommes contre des femmes, pour des raisons liées à un dépit amoureux ».

Source

Partagez cette info