Menu

deux policiers israéliens tués lors d’une attaque dans la Vieille ville



Deux policiers israéliens, grièvement blessés dans une attaque à l’arme à feu perpétrée dans la Vieille ville de Jérusalem vendredi, ont succombé à leurs blessures. Les deux policiers étaient âgés de 22 et 30 ans, selon la porte-parole de la police israélienne. Un troisième membre des forces de l’ordre aurait été blessé dans l’attaque. Les trois auteurs de l’attaque ont été abattus par la police.

La Vieille ville de Jérusalem a été entièrement bouclée par les forces de l’ordre dans la matinée de vendredi selon des informations du Monde. Des échanges de tirs ont éclaté dans la ville sainte. Deux policiers israéliens ont succombé à leurs blessures lors d’une attaque. Les trois assaillants ont été abattus par les forces de l’ordre. La police a également d’ailleurs indiqué que toutes les entrées de l’esplanade des Mosquées avaient été fermées. Les prières du vendredi ont été annulées. Ces cérémonies religieuses ne pourront donc pas se dérouler normalement suite à ce drame.

Une attaque par arme à feu en plein cœur de la Vieille ville de Jérusalem

Cette attaque à l’arme à feu s’est déroulée à l’intérieur des remparts de la Vieille ville, à Jérusalem-Est. Cette zone abrite deux lieux saints : l’esplanade des Mosquées et le mur des Lamentations. Trois Palestiniens ont ouvert le feu, près de la porte des Lions, à l’entrée Est de la Vieille ville. Ils sont parvenus à prendre la fuite vers l’esplanade des Mosquées. Ils ont finalement été abattus à proximité de ce lieu saint.

L’enquête ne fait que débuter

Gilad Erdan, le ministre de la sécurité intérieure, a tenu à réagir suite à ce terrible drame.

L’attaque d’aujourd’hui est un événement difficile et sévère, dans lequel les lignes rouges ont été franchies.

Un pistolet et deux armes automatiques ont notamment été retrouvés sur place. Des documents d’identité appartenant à des Arabes israéliens sont également en cours d’authentification. Depuis octobre 2015, Israël et les Territoires palestiniens sont en proie à des vagues d’attaques et d’agressions.

Le lourd bilan des victimes est accablant. Ces violences ont causé la mort de 277 Palestiniens, 42 Israéliens, deux Américains, deux Jordaniens, un Érythréen, un Soudanais et une Britannique, selon des informations de l’AFP. La majorité des Palestiniens tués sont des assaillants présumés, souvent jeunes. Ils agissent souvent seuls et sont armés de couteaux.

Publié le vendredi 14 juillet 2017 à 15:35, modifications vendredi 14 juillet 2017 à 15:09

Source

Partagez cette info