Menu

Faits divers | Attentat à Londres : neuf personnes en garde à vue


11 h : Des perquisitions ont été effectuées à seize adresses différentes et cinq sont toujours en cours.

Le ministre français de la Défense Jean-Yves Le Drian doit se rendre ce vendredi à Londres pour y rencontrer son homologue Michael Fallon, ainsi que les trois jeunes Français blessés dans l’attentat.

9 h 10 : Neuf personnes sont en garde à vue ce vendredi matin après l’attentat revendiqué par Daech qui a déjà fait quatre morts et une quarantaine de blessés mercredi à Londres, indique BFMTV.

Deux nouvelles arrestations importantes ont eu lieu dans la nuit, a annoncé ce vendredi le chef de la police anti-terroriste Mark Rowley. Une femme arrêtée a été libérée.

Jeudi, la police britannique avait arrêté huit personnes âgées de 21 à 58 ans en six endroits différents, sept à Birmingham (centre de l’Angleterre) et une à Londres.

Qui est l’assaillant ?

Le chef de la police anti-terroriste britannique a indiqué ce vendredi que le nom de naissance de l’auteur comme étant Adrian Russell.

Jeudi soir, l’homme avait été identifié comme étant Khalid Masood (l’un de ses nombreux noms), un Britannique de 52 ans nommé Khalid Masood.

Né le 25 décembre 1964 dans le Kent (sud-est de l’Angleterre), l’homme vivait depuis peu dans les West Midlands (centre) et ne faisait l’objet d’aucune enquête en cours.

Selon les médias britanniques, il s’est converti à l’islam et aurait séjourné en Arabie Saoudite au milieu des années 2000, période au cours de laquelle il se serait radicalisé.

Élevé par sa mère, il a grandi à Rye, dans le Kent. Il habitait jusqu’en juin dernier à Birmingham avec sa femme et leurs enfants, selon des témoins qui ont dépeint un homme «très religieux».

« Les services de renseignement ne possédaient pas d’éléments sur son intention de mener une attaque terroriste », avait indiqué jeudi Scotland Yard. 

Les lycéens blessés bientôt de retour en France ?

Parmi la cinquantaine de blessés, au moins 31 ont été hospitalisés. Deux policiers blessés sont encore hospitalisés dans un état critique ce vendredi, rapporte Reuters.

La majorité des lycéens de Concarneau (Finistère) qui se trouvaient en voyage en Angleterre lors de l’attentat, sont rentrés en France jeudi soir, indique Le Parisien. Leurs trois camarades percutés par la voiture-bélier de l’assaillant sont toujours hospitalisés à Londres, mais pourraient rentrer bientôt en France.

Hommage aux victimes jeudi soir

Jeudi soir, des centaines de personnes se sont réunies à Trafalgar Square, place emblématique du centre de la capitale du Royaume-Uni, pour une veillée en hommage aux victimes. Des messages, des drapeaux et des fleurs ont été apportés par la foule sur la place étroitement surveillée par la police.

Ce vendredi, toutes les rues autour du Parlement britanniques étaient ouvertes à la circulation.

Source

Partagez cette info