Menu

Faits divers | Collision avec un car scolaire : le routier était sous héroïne


Le conducteur du poids lourd impliqué dans un accident avec un car scolaire, qui avait fait un mort et deux blessés en novembre 2016 près d’Arras (Pas-de-Calais), était sous héroïne au moment des faits.

Il ressort « des prélèvements sanguins pratiqués sur l’auteur de l’accident, qu’il était sous l’emprise d’héroïne et de dérivés de morphine », a déclaré le procureur André Lourdelle, après avoir eu connaissance des analyses médicales.

Le conducteur placé en garde à vue

Le conducteur, qui lui-même avait été blessé et hospitalisé dans l’accident, a été placé en garde à vue lundi pour « homicide involontaire » et pour « blessures involontaires avec incapacité totale de travail de plus de trois mois» , le tout aggravé « par la circonstance que les faits ont été commis par un conducteur sous l’emprise de stupéfiants ».

Le routier devait être jugé en comparution immédiate mardi après-midi au tribunal correctionnel d’Arras, mais il a demandé un délai pour préparer sa défense et sera donc jugé le 24 avril à 13 h 30. D’ici là, il a été placé sous mandat de dépôt.

Déjà condamné à cinq reprises

Lors de l’audience, où une vingtaine de victimes et proches de victimes étaient présents, le prévenu âgé de 36 ans, déjà condamné à cinq reprises notamment pour trafic de drogue, a affirmé en sanglotant à la barre avoir « du mal à se regarder dans une glace » depuis cet accident et « devoir des explications aux familles ».

Un mort, deux blessés

Le 14 novembre, sur une route nationale à hauteur de Bavincourt-L’Arbret, une collision frontale avait eu lieu entre son poids lourd chargé de betteraves et un car de ramassage scolaire avec 12 collégiens à bord.
La conductrice du car, âgée de 47 ans, était décédée sur place et deux enfants de 13 ans, dont un a été amputé des pieds, avaient été blessés.

Source

Partagez cette info