Menu

Faits divers | Un « espion américain » condamné à 10 ans de prison


Un ressortissant américain accusé d’ »infiltration », arrêté par les services de renseignement, a été condamné à dix ans de prison en Iran.

Selon l’agence Mizanonline, qui dépend de l’autorité judiciaire, la personne arrêtée s’appelle Xiyue Wang et possède la nationalité américaine mais aussi chinoise car née à Pékin. «Il fournissait des informations de terrain sous forme d’articles publiques, confidentiels et très confidentiels à l’équipe de recherche du département d’Etat américain», selon cette agence qui a publié sa photo.

Il travaillait aussi avec divers centres de recherche, notamment «l’école Kennedy de l’université Harvard», «le Centre d’études sur l’Iran et le Golfe persique de Sharmin et Bijan Mossavar-Rahmani» ou encore «le Centre d’études iraniennes de l’université de Tel-Aviv (…) pour identifier des thèmes en vue d’un renversement en douceur» du régime iranien.

«Cet espion américain avait pour mission de collecter des informations et des documents secrets» sur l’Iran, a ajouté l’agence qui précise qu’il a été arrêté le 8 août 2016.

Le condamné a fait appel

Xiyue Wang a fait appel de sa condamnation.

Les Etats-Unis ont réclamé ce dimanche la «libération immédiate» de tous les Américains «injustement détenus» en Iran, en évoquant des poursuites inventées en matière de sécurité nationale.

Deux ressortissants irano-américains, l’homme d’affaires Siamak Namazi et son père Mohammad Bagher Namazi, ont été condamnés en octobre 2016 avec quatre autres personnes à dix ans de prison pour «espionnage» au profit de Washington.

Les Etats-Unis ont demandé à plusieurs reprises la libération immédiate des deux hommes. Washington demande aussi la coopération de Téhéran dans le cas de Robert Levinson, un ancien agent du FBI, porté disparu en Iran depuis 2007.

Source

Partagez cette info