Menu

François Fillon évoque par erreur « d’autres violences dans Paris »



Lors de son passage à « 15 minutes pour convaincre », l’émission présidentielle de France 2 organisée jeudi soir, François Fillon a réagi à l’attaque meurtrière survenue un peu plus tôt sur les Champs-Elysées.

Tout en faisant part de son soutien aux forces de l’ordre et en appelant à faire de la lutte contre le terrorisme « la priorité du prochain président de la République », le candidat de la droite évoque devant David Pujadas et Léa Salamé « d’autres violences ailleurs dans Paris » le soir-même. Il déclare :

« Compte tenu de ce qui se passe ce soir, je veux d’abord dire que la nation est solidaire avec les policiers. Il y a un policier qui a été tué, il y en a deux qui sont blessés, dont un très grièvement (…). On nous laisse entendre qu’il y a d’autres violences ailleurs dans Paris ».

Sauf qu’il n’en est rien, comme le porte-parole du ministère de l’Intérieur l’a confirmé quelques minutes auparavant auprès de la presse. « Non, il n’y a pas d’autre évènement en cours. Faisons très attention tous, collectivement, aux rumeurs qui peuvent circuler », explique alors Pierre-Henri Brandet.

La déclaration erronée de François Fillon lui a valu des critiques sur les réseaux sociaux, comme le montrent ces messages publiés sur Twitter:

Selon Cédric Rivet-Sow, le président des « Jeunes avec Fillon », l’ancien Premier ministre a été induit en erreur par une information de l’agence de presse Reuters. Invoquant des « sources policières », celle-ci avait dans un premier temps évoqué d’autres coups de feu rue Vernet, une rue adjacente des Champs-Elysées.

Ci-dessous, le tweet de l’agence Reuters annonçant des coup de feu « à un autre endroit », près des Champs-Elysées.

François Fillon a annoncé qu’il annulait ses derniers déplacements de campagne prévus vendredi.

Mise à jour 13h26

Selon des précisions de l’entourage de François Fillon à BFMTV, le candidat de la droite faisait en fait référence à l’agression d’un militaire de l’opération Sentinelle dans le métro parisien jeudi. Un incident sans gravité au cours duquel un SDF en état d’ébriété avait tenté de s’en prendre à une patrouille.

Source

Partagez cette info