Menu

Jenifer rassure ses fans sur Instagram, mais le photographe agressé serait « sacrément amoché »



VIOLENCE – Accusée d’agression envers un photographe et placée en garde à vue avec son compagnon le 30 janvier dernier, la chanteuse Jennifer a réagi sur Instagram. Alors qu’elle exprime son ras le bol d’être traquée, la rédactrice en chef de « L’Express » révèle que le paparazzo est quant à lui dans un sale état.

Pourquoi tant de haine ? Jeudi, on apprenait que la chanteuse Jenifer avait été placée en garde à vue avec son compagnon Ambroise, lundi 30 janvier, après qu’un photographe a déposé une plainte pour agression. Entendus au commissariat du Ier arrondissement de Paris, le couple a été remis en liberté mais devrait se rendre à une audience correctionnelle dans les semaines à venir. 

Alors que la chanteuse a tenu à rassurer des fans vendredi matin en postant une photo d’elle sur Instagram accompagnée d’un coup de gueule (« Cela va trop loin. C’est épuisant ces rats, leurs traques et leurs agressions permanentes »), la rédactrice en chef de l’agence photo parisienne qui emploie le photographe agressé a réagi dans L’Express

Ils l’ont roué de coups. C’était d’une violence incroyable, c’était deux hystériques. Il a eu mal. Il n’était même pas en train de les photographier !La rédactrice en chef de l’agence qui emploie le photographe

D’après elle, le paparazzo qui suivait le couple a été violemment agressé. Engagé pour filer Jenifer et son compagnon,  il aurait été attaqué par derrière après avoir perdu de vue le couple. « C’est important de le préciser, indique notre interlocutrice. Ils l’ont roué de coups. C’était d’une violence incroyable, c’était deux hystériques. Il a eu mal. Il n’était même pas en train de les photographier ! » explique dans L’Express la rédactrice en chef qui a tenu à garder l’anonymat. 

« Sacrément amoché », le photographe a écopé de cinq jours d’ITT (arrêt de travail). « On ne peut pas laisser les gens user de tant de violence. Oui, on viole la loi chaque jour, mais on reste dans le respect, assure-t-elle. On ne publie pas de photos de couples illégitimes, seulement celles de nouveaux amoureux. Je sais ce que je fais, même si je suis la plupart du temps sur un fil », admet la responsable qui a décidé de porter plainte au pénal. 

Source

Partagez cette info