Menu

Le député LREM Fauvergue accuse le député LFI Bernalicis d’être « insultant envers les victimes des attentats »


Le ton est monté d’un cran ce mercredi 13 septembre lors de l’examen devant la commission des lois du projet de loi antiterroriste. Le député de La République en marche (LREM) de Seine-et-Marne Jean-Michel Fauvergue, également ancien patron du RAID, a accusé le député de La France insoumise (LFI) du Nord Ugo Bernalicis d’être « insultant envers les victimes des attentats ».

Après un vif échange entre le député Ugo Bernalicis et la présidente de la commission des lois Yaël Braun-Pivet  sur la place des amendements [à voir ici en vidéo], après une suspension de séance, les échanges ont été particulièrement agités. A une députée LREM qui avait cité la découverte la semaine dernière d’un laboratoire d’explosifs à Villejuif pour justifier les mesures du texte consacrées aux perquisitions et saisies, Ugo Bernalicis a rétorqué que « les services de renseignement n’avaient rien à voir avec tout cela », rappelant notamment le caractère fortuit de la découverte. Il explique ensuite :

Sur Villejuif, la DGSI n’a rien à voir avec tout ça.Il faut féliciter le plombier qui, par sens citoyen, a réussi à transmettre cette information aux services de police qui sont ensuite intervenus et qui ont trouvé ce laboratoire clandestin. Par ailleurs, ce n’est pas une découverte, le TATP, on fait mine de découvrir tout ça. Moi j’ai le souvenir que, étant très jeune ado, je ne veux pas faire sauter quoi que ce soit je vous rassure, mais j’étais fasciné par la manière avec laquelle les pétards étaient fabriqués, vous savez les pétards qu’on utilise pour le 14 juillet. J’étais tombé sur un site internet qui proposait toutes les méthodes de fabrication d’explosifs. Et vous savez que tout ça se fait simplement en mélangeant de l’acétone avec de l’eau oxygénée qui se trouve dans n’importe quelle grande surface.

Retrouvez cette séquence en vidéo : 

Quelques minutes plus tard, l’ex-chef du Raid Jean-Michel Fauvergue (REM) est intervenu, accusant Ugo Bernalicis d’être « approximatif » et « insultant » :

Sur la forme des choses, Monsieur Bernalicis, je pense que vous perdez trop souvent votre sang froid. Ce que vous dîtes dépasse l’entendement […] Vous accusez vos collègues de ne pas suivre correctement les auditions alors que vous, vous partez au milieu de la plupart d’entre elles. Et, plus important, vous êtes approximatif et vous êtes insultant. Vous êtes insultant, pourquoi ? Tout simplement parce que vous comparez un pétard à mèche avec un gilet explosif. J’ai été confronté aux deux et quand vous faîtes cette comparaison-là, vous êtes insultant envers les policiers, les gendarmes, ceux qui sont intervenus et qui ont risqué leur vie et vous êtes insultant surtout envers toutes les victimes des attentats. Et il sera dit aujourd’hui que le représentant de La France insoumise a été insultant et a dépassé les bornes.

Retrouvez cette accusation en vidéo : 

Un peu de brouhaha a suivi dans la salle, avant que la présidente de la commission des lois, Yaël Braun-Pivet ne suspende brièvement la séance « pour que chacun puisse se reposer un petit peu ».

Ugo Bernalicis a alors fait un rappel au règlement, invoquant les articles 70 et 77, pour « demander que soit convoqué le bureau afin d’envisager des sanctions contre Jean-Michel Fauvergue pour agression non justifiée dans ce débat ». « Je trouve scandaleux de me mettre en cause comme étant insultant envers les victimes des attentats ou les policiers, et je ne laisserai pas passer ça en l’état », a-t-il affirmé.

Source

Partagez cette info