Menu

Liancourt : la prison bloquée après l’agression d’un surveillant


Ils étaient une trentaine à bloquer ce mercredi matin, entre 6 heures et 9h30, le centre pénitentiaire de Liancourt. Les surveillants de l’établissement ont rapidement répondu à l’appel des organisations syndicales UFAP et FO lancé après l’agression de l’un des leurs, survenue mardi. Une délégation a été reçue par la direction.

La victime, un jeune stagiaire qui a pris ses fonctions en février, a été tailladée à la main par un homme incarcéré muni d’une lame de rasoir. « Il est marqué à vie. C’était prémédité, le détenu voulait être transféré dans une autre prison. Il est hors de question de rester les bras ballants en se demandant qui sera le prochain. On ne laissera plus rien passer », clame Anthony Bandiera, représentant local UFAP.

Difficultés à recruter, un salaire de tout juste 1 400 € en début de carrière, un manque de reconnaissance, des moyens financiers insuffisants… « Le ras-le-bol est général. Il serait temps que les politiques s’en rendent compte », poursuit le délégué syndical.

J.H.  leparisien.fr

Source

Partagez cette info