Menu

Pierre-Ambroise Bosse dévoile une photo choc prise juste après son agression


Le champion du monde du 800m a confié ce jeudi à VSD une photo prise quelques heures après son agression. Elle montre la violence des coups.

Pierre-Ambroise Bosse avait lui-même révélé l’affaire sur sa page Facebook. Le champion du monde du 800m divulgue ce jeudi une photo prise quelques heures après son agression. « Vendue » au magazine VSD, selon ses termes, l’image rend compte de la violence des coups reçus par le jeune homme dont le visage est ensanglanté et la mâchoire déformée. 

« Six heures après mon admission à l’hôpital mon visage a triplé de volume, raconte à l’hebdomadaire. Les médecins craignent pour mon oeil. Six mois de traitement pour une astigmatie, me dit-on, temporaire. » « Ça a été le plus grand choc de ma vie », ajoute l’athlète de 25 ans pour qui « cette agression a été un électrochoc ».  

« Je veux tourner la page de ce passage à tabac odieux et injuste. Je veux aussi que les gens sachent et voient ce qui m’est arrivé, c’est pourquoi j’ai voulu que VSD diffuse ces photos », annonce-t-il. L’athlète précise que cette agression l’a incité à s’engager auprès d’une association qui milite pour la protection de l’enfance.  

Le 27 août au petit matin, vers 4 heures, Pierre-Ambroise Bosse a été pris à partie après une séance d’autographes improvisée sur le parking du casino de Gujan-Mestras, en Gironde, ville de son club formateur où il a été licencié une quinzaine d’années. 

Un jeune homme mis en examen

« Alors qu’il repartait en voiture, il a reçu une gifle pour une raison inconnue. Il est alors sorti de son véhicule puis a reçu de nombreux coups au visage donnés par plusieurs personnes », indiquait une source proche de l’enquête. Agressé par trois individus, le sportif a souffert de multiples fractures au visage. Le jeune homme soupçonné d’avoir participé à cette agression a été mis en examen et une information judiciaire ouverte pour « violences en réunion » afin de retrouver d’autres suspects.  

PORTRAIT >> Pierre-Ambroise Bosse, derrière le clown se cache un crack 

L’athlète, qui a subi 18 jours d’incapacité totale de travail (ITT), a annoncé dans la foulée qu’il mettait un terme à sa saison

Source

Partagez cette info