Menu

sa première plainte portait sur des accusations de racisme de la part de M’jid El Guerrab


La plainte dĂ©posĂ©e le 31 mai 2017 par Boris Faure, premier secrĂ©taire de la fĂ©dĂ©ration socialiste des Français de l’Ă©tranger, contre M’jid El Guerrab, dĂ©putĂ© LREM, avec qui il a eu une altercation le 30 aoĂ»t, reposait sur des accusations de racisme via Twitter, d’après les documents consultĂ©s par franceinfo.

Le 31 mai 2017, Boris Faure a portĂ© plainte contre M’Jid El Guerrab, pour « diffamation publique », au commissariat du 10e arrondissement de Paris. Devant les policiers, il a dĂ©noncĂ© les agissements de M’jid El Guerrab sur Twitter, ce dernier l’accusant « de racisme de manière publique », peut-on lire dans la plainte.

Le premier secrĂ©taire de la fĂ©dĂ©ration socialiste des Français de l’Ă©tranger disait craindre pour sa rĂ©putation et que ces propos nuisent Ă  sa personne et Ă  sa fonction. Boris Faure a dĂ©clarĂ© avoir demandĂ© par sms Ă  M’jid El Guerrab de retirer ce « commentaire » de son compte Twitter et de lui faire « des excuses privĂ©es », mais il dit n’avoir jamais obtenu de rĂ©ponse de la part du dĂ©putĂ© de La RĂ©publique en Marche, toujours selon sa plainte.

L’avocat de Boris Faure a transmis Ă  franceinfo les copies des sms envoyĂ©s par son client Ă  M’jid El Guerrab. Dans ces diffĂ©rents messages, selon les documents que nous a transmis le conseil du cadre socialiste, il parle de « main tendue » et de sa volontĂ© d’« enterrer la hache de guerre ». Depuis plusieurs mois, les deux hommes nourrissaient en effet un contentieux nĂ© du dĂ©part du PS de M’jid El Guerrab, ancien conseiller du Premier secrĂ©taire Jean-Christophe CambadĂ©lis.

Dans un sms datĂ© du 29 mai 2017, en pleine campagne pour les lĂ©gislatives, Boris Faure explique Ă  son ancien camarade socialiste que « la politique, c’est pas la guerre ». Il lui dit que « d’ici deux jours, sauf retrait du tweet incriminĂ© et excuses privĂ©es, je me verrai dans l’obligation de porter plainte pour diffamation », ce qu’il fait le 31 mai 2017. Une plainte qui pour l’instant n’a pas eu de suite judiciaire.

M’Jid El Guerrab a Ă©tĂ© mis en examen samedi pour « violences volontaires avec arme ». Il est accusĂ© d’avoir blessĂ© mercredi dernier Boris Faure Ă  coups de casque de scooter. M’Jid El Guerrab a expliquĂ© que celui-ci l’a traitĂ© de « sale arabe » et qu’il a donc rĂ©agi Ă  cette insulte.

Le cadre de la FĂ©dĂ©ration socialiste des Français de l’Ă©tranger a dĂ» ĂŞtre opĂ©rĂ© en urgence. Il est sorti de l’hĂ´pital dimanche et se trouve en convalescence dans sa famille Ă  Bruxelles. Il s’est vu prescrire plus de 30 jours d’incapacitĂ© totale de travail, selon son avocat.

Source

Partagez cette info