Menu

VIDEO – Rachida Dati mini­mise les violences subies par Natha­lie Kosciusko-Mori­zet



Rachida Dati n’est pas tendre avec Natha­lie Kosciusko-Mori­zet. En pleine soirée élec­to­rale, après une réfé­rence à l’agres­sion subie par NKM, l’ancienne ministre a tenu à remettre en pers­pec­tive les violences subies par sa consœur.

Manuel Vallsagressé en pleine soirée des élec­tions légis­la­tives, il n’en fallait pas plus pour que les inter­ve­nants de BFM TV évoquent l’attaque subie par Natha­lie Kosciusko-Mori­zet. Mais c’était sans comp­ter sur Rachida Dati, présente sur le plateau, qui a sauté sur l’occa­sion pour mini­mi­ser les violences auxquelles NKM a fait face et qui l’ont forcée à rester quelques temps à l’hôpi­tal. « En 2014 j’ai dénoncé [des agres­sions], assure avec véhé­mence Rachida Dati. J’ai été bous­cu­lée, insul­tée, on m’a craché dessus, me trai­tant de sale arabe, me trai­tant de délinquante, trai­tant ma fille de bâtarde, avec des affiches collées sur son école. Personne s’en est jamais indi­gné. Les indi­gna­tions à géomé­trie variable, ça crée ça. Voilà les consé­quences. »

(Crédits vidéo: BFM TV – 17/06/17)

Source

Partagez cette info